Les différentes mentions

Dans les méandres de la production des vins, il est parfois difficile de comprendre à quel vin on a à faire...

Pourtant la réglementation existe sur le sujet et notamment sur celui de l'étiquetage.

 

Le logo AB est applicable sur l’étiquette au terme de la troisième année de conversion à l’Agriculture Biologique (il est possible de  mentionner 2ème année de conversion et 3ème année sans logo). Ce qui signifie que pour la première année il est impossible de le noter… En Biodynamie (Déméter…), il faut être déjà en Bio et attendre la conversion totale pour revendiquer la mention.

 

La mention « Sans Sulfites Ajoutés » indique uniquement qu’aucun soufre n’a été ajouté au vin, de la récolte jusqu’à la mise en bouteille. Il est très difficile de supprimer la mention obligatoire « Contient des Sulfites » du fait que la fermentation du vin en produit et que la précision de l’analyse est de + ou – 15mg/l (alors que cette mention est obligatoire dés que l’on atteint 10mg/l de sulfites dans le vin…).

 

L’indication « Vin Nature » ou « Naturel » est possible à condition de n’avoir utilisé aucun intrant œnologique dans le vin, sauf les sulfites… Ainsi dans le cadre de la Charte du « vin Nature » il est possible d’avoir jusqu’à 30mg/l de sulfites pour les rouges et 40mg/l pour les blancs et rosés.

Un vin Nature peut donc contenir des sulfites ajoutés par le producteur, c’est d’ailleurs souvent le cas à la mise en bouteille. Les doses sont tout de même faibles.

Cependant un vin Nature peut aussi être « Sans Sulfites Ajoutés » il est alors totalement Naturel ! Et les deux mentions pourront être indiquées…

 

Le logo VEGAN est une mention qui indique qu’aucun intrant œnologique ou pendant la culture de la vigne n’est d’origine animale :

 - Pas matière issue de l’exploitation animale (utilisation des animaux, albumine d’œuf, lait…)

 - Pas de matières animales (Fumiers, suif, enzymes…)

 - Pas de matières produites avec expérimentation sur les animaux (test sur les animaux)

 

Au final un vins pourra s’auréoler d’une, de toutes ou parties de ces mentions, chacune d’entre-elles étant complémentaire… 

Pourquoi autant de tapage sur les sulfites ?

La quantité de sulfites utile à l’organisme est de l’ordre 3 à 7mg pour 10 kg de poids. Ce qui signifie qu’au delà de cette quantité journalière peuvent apparaître des troubles (intolérances, allergies, maux de tête).

Une personne pesant 70 kg peut donc ingérer sans problème jusqu’à 50mg de sulfites par jour tous aliments confondus (ail, échalotes, oignons, poireaux, choux, radis, navets, fruits secs, viandes rouges, fruits de mer, poissons, plats cuisinés et bien entendu les boissons : eaux minérales, jus de fruits, bières, vins, alcools…).

Les troubles sont souvent liés à une insuffisance enzymatique en sulfite oxydase.

En bref on consomme trop de sulfites surtout dans un environnement urbain, il est donc important de produire des vins pauvres en sulfites !